Gestionnaires, ces super héros dans un monde en révolution! #2

 dans Avoir une direction, Bienveillance, Coaching, Communication authentique, Culture organisationnelle, Faire des choix, Gestionnaire, Inspiration, Transformation milieu de travail

Dernièrement, je suis tombée sur ce texte que j’avais écrit en avril 2018: Gestionnaire, ce super héros.

Sincèrement, j’avais oublié avoir écrit ce texte et ce qui m’a le plus étonnée c’est  de réaliser à quel point la réalité dépeinte dans ce papier est encore d’actualité. Ajoutons à cela la gestion d’une pandémie… nos pauvres gestionnaires ont eu à tenir à bout de bras des équipes fragilisées par cette situation inusitée… Voici donc: 

ces gestionnaires super héros dans un monde en révolution!#2 

 

Avertissement

On ne peut plus faire semblant, le monde du travail est en transformation. Il est utopique de croire qu’on va revenir comme avant. Ce n’est pas un mouvement passager. C’est une réelle révolution qui s’opère sous nos yeux, dans laquelle nous sommes partie prenante.

Les dirigeants d’entreprise qui continuent à croire que leur manière directive de gérer est la bonne et qui refusent de remettre en question leur culture d’organisation obsolète ne doivent pas se surprendre de voir une masse de personnel donner sa démission.

Ils doivent embarquer dans le train s’ils veulent passer à travers et en ressortir gagnant. Comment? En transformant leur mode de gestion.

Allons voir un peu plus loin…

Mise en situation: 

Disons, une entreprise standard vit une période de démissions assez intense. Plusieurs  département sont « short staff », les employés sont fatigués et surmenés. On leur en demande beaucoup… Une telle situation pourrait arriver dans n’importe quelle type d’entreprise: restauration, assurances, santé, vente, commerce de détails, construction, hôtellerie, etc.. En fait, n’importe quelle entreprise qui a des employés!  Allons voir comment chacun réagis. 

Mettons-nous dans la peau de l’employé qui donne sa démission, voici ce qu’on pourrait entendre: 

«  Ça fait plusieurs années que je suis à l’emploi de ce patron. La pandémie m’a bousculé dans mes croyances et j’ai découvert que je vivais de l’insatisfaction dans cette organisation. Comme le marché est favorable aux employés, j’ai envie d’oser expérimenter autre chose! En plus, j’en ai assez, c’est rendu trop exigeant… Après tout, on a qu’une vie à vivre! » 

La situation actuelle est favorable à l’exploration de nouveaux horizons. En plus, la pandémie a bousculé les codes de conduite. En soit, c’est une bonne nouvelle! Mais nos entreprises se trouvent démunies devant ce mouvement de démissions de masse. Le télétravail est là pour rester, c’est un fait et une entreprise ne peut décider qu’elle n’offre pas cette option. Le virage est catégorique et laissent perplexes les organisations qui ne l’ont pas vu venir. La flexibilité devient le mode de fonctionnement le plus efficace en ce moment. 

Allons écouter le discours d’un jeune « Z » (25 ans et moins) qui arrive sur le marché du travail: 

«  Ouf… je ne sais pas ce que j’ai envie de faire de ma vie… Y’a tellement de choix! Mes parents m’ont toujours dit de faire ce qui me plait, juste ce qui me plait… J’aime bien cette job mais celle que je voudrais vraiment, je ne l’aurai pas tout de suite… Ah! Ça va être trop long! J’haïs ça, attendre! Je vais aller voir ailleurs. De toute façon, ici, c’est trop « old school », y’a trop de hiérarchie! » 

Qu’on se le tienne pour dit, les jeunes travailleurs ne seront jamais comme nous étions à notre arrivée en milieu de travail c’est à dire dociles, respectueux de la hiérarchie, dédiés, reconnaissant d’avoir une job. Le jeunes ont accès à autres choses: l’intelligence artificielle et l’autonomisation et ils comptent bien s’en servir. Ils sont habitués à aller vite. De plus, l’anxiété est une donnée non négligeable dans la gestion de leur vie et de leur carrière. Simple à comprendre, ils voient la montagne de difficultés pour accéder à n’importe quoi et ils ont raison, prenons l’accès à la propriété comme exemple premier. Ils semblent manquer de ténacité mais c’est surtout un manque de conviction, ne sachant pas encore dans quoi s’investir réellement. De plus, papa/maman seront toujours là pour les supporter alors, pas de stress! Sans être impolis, ces employés demandent un rapport d’égal à égal à leurs employeurs et savent rapidement reconnaître un milieu de travail ouvert et bienveillant. N’oublions pas que leur anxiété est bien réelle! Et ils ont actuellement le choix d’essayer plein de choses… Dans une certaine mesure, j’avoue que je les envie!

Alors, notre gestionnaire super héros se dit: 

«  Ouin… L’un est parti pour relever de nouveau défi, je le comprends et lui souhaite bonne chance! L’autre est parti parce qu’il n’aime pas la culture de notre entreprise. Je le comprends un peu, c’est archaïque ici… Mais moi, je me retrouve avec une équipe réduite, je me sens de plus en plus épuisé… Moi aussi, j’ai le goût d’aller voir ailleurs… Mais je ne veux pas lâcher mon emploi que j’aime… On me fait confiance. Mais en même temps, je ne sais pas combien de temps je serai capable de travailler à cette cadence… » 

Là, encore une fois, se trouve tout le défi de nos gestionnaires! Plus que jamais, ils ont besoin de support. Trop souvent, j’entends des gens pester contre l’entreprise pour laquelle ils travaillent en mentionnant le manque d’écoute de la part des dirigeants, le manque de transparence de la haute direction, des communications floues et non inclusives. 

En conclusion, ce serait formidable que nos gestionnaires soient de réels super héros et qu’ils sachent régler tous les problèmes actuels reliés à la pénurie de main d’oeuvre et à cette immense transformation du milieu du travail. 

Malheureusement, ils n’y arriveront pas seuls. Les directions d’organisations doivent prendre le temps de s’arrêter, de revoir leurs objectifs et d’impliquer leurs employés afin de les fédérer autour de ceux-ci. Ils seront en posture de réussite s’ils adoptent des stratégies de gestion souples, bienveillantes et inclusives et s’ils se donnent une direction alignée sur des objectifs qui résonnent avec les employés, le tout guidé par des valeurs inclusives qu’ils respecteront. 

C’est un immense, magnifique et incontournable défi. 

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Vulnérabilité, enthousiasme, courage

Bonne nouvelle!

Tous nos services sont maintenant offerts en ligne. N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus!