Profession : Gestionnaire

 dans Profession : Gestionnaire

De coordonnatrice à gestionnaire

Portrait de Isabelle Morin

Isabelle Morin, gestionnaire de niveau Directeur pour l’Épicier Métro pendant plusieurs années, nous raconte son ascension dans le monde de la gestion.

Nous nous sommes rencontrées autour d’un repas il y a quelques semaines. Vive et lumineuse, Isabelle m’a racontée son impressionnant passage dans le monde de la gestion. 

Femme de tête, avec une énergie époustouflante et une personnalité chaleureuse, Isabelle Morin raconte son expérience unique de gestionnaire basée sur un leadership novateur et humble. Humble, c’est bien le mot. Car s’il y a une qualité qui semble définir cette femme de carrière, c’est l’humilité.  Elle le dit elle-même : « Je ne suis pas parfaite, j’ai toujours posé mille questions ! » Cette qualité lui a permis de faire les apprentissages nécessaires pour comprendre ses fonctions et pour cheminer à un autre niveau de l’organisation. 

Aujourd’hui consultante à son compte, elle se présente comme étant  Experte conseil en stratégie commerciale.

Rapidement, cette femme passionnée et ambitieuse s’intéresse aux fonctions de Gestionnaires de catégorie, poste qu’elle obtient grâce à un concours de circonstances.  » Une catégorie, dans une épicerie, est un regroupement de différents types d’aliments. Ex.: Pizza surgelé, soupe conserve, yogourt, etc. Le gestionnaire de catégorie a sous sa charge la responsabilité stratégique et financière de ces catégories. » 

D’abord coordonnatrice dans plusieurs volets de l’organisation, on peut affirmer qu’Isabelle Morin connaissait bien le terrain ! 

Après quelques années comme gestionnaire de catégorie, Isabelle obtient le poste de Directrice mise en marché et devient responsable d’une équipe d’une quinzaine de personnes.

Portrait d’une femme à la fois chaleureuse et inspirante ! 

Parle-moi de ta situation professionnelle avant de devenir gestionnaire ?

J’ai débuté ma carrière chez Métro en évoluant à différents postes de soutien pendant quelques années, le temps de bien comprendre et assimiler les pratiques du secteur de la mise en marché et celles de l’entreprise en général, tout en développant mes connaissances du marché de l’alimentation. Mon apprentissage fut solidement soutenu par la compagnie Métro, qui est une entreprise en continuel évolution, investissant beaucoup sur le développement de ses ressources. J’ai été choyée par le support et la formation continue obtenue auprès de cette organisation.

Quel était ton rôle dans cet emploi ?

Mes principales responsabilités étaient l’organisation et la coordination des différentes tâches de mon secteur. Entre autre la mise en marché, la gestion des prix, le suivi des marges et la codification des produits.

J’ai aussi participé à la mise en place de nouvelles procédures et outils plus efficaces, afin d’améliorer et de simplifier le travail de toute l’équipe. 

Et finalement j’ai travaillé, avec l’appui de mes collègues, à la création d’un système de mise en marché plus efficace et automatisé simplifiant ainsi l’échange d’informations.

Comment s’est présentée la possibilité de devenir gestionnaire ?

Étant une personne passionnée et ambitieuse, j’ai assisté un gestionnaire de catégorie lors du booking annuel, afin de mieux comprendre ce rôle. J’ai eu la chance d’assister à des rencontres fournisseur, d’observer des négociations et être témoin de la mise en production de nouveaux plans stratégiques. J’ai aussi assisté à des rencontres de mise en marché me permettant de mieux comprendre le travail important d’un gestionnaire derrière une circulaire ainsi que son influence sur le résultat des ventes et marges.

On dira que le hasard n’existe pas… trois mois après ma demande, le gestionnaire a quitté ses fonctions et j’ai obtenu son poste. Mon intérêt d’apprendre, d’accompagner le gestionnaire dans son quotidien m’a servi de stage et m’a fourni un peu plus de connaissances pour adhérer au poste de gestionnaire. 

Quelle a été ta première réaction devant cette offre ?

J’étais très nerveuse, j’avais beau avoir passé trois mois à regarder le travail du gestionnaire, je n’avais pas la responsabilité des résultats. D’un autre côté j’étais vraiment excitée parce que j’avais adoré mon expérience et la fonction de gestionnaire de catégorie m’interpellait encore plus. 

As-tu eu des craintes avant d’accepter ce défi ?

Oui c’est certain. Les défis de ce poste étaient très différents de ce que j’avais connu jusqu’à maintenant. Ce nouveau défi m’amenait à être maintenant responsable des résultats financiers et stratégiques de chacune de mes catégories. Résultats mesurables en tout temps et qui peut apporter un stress important lorsqu’on ne réussit pas à atteindre les objectifs. 

Qu’est-ce qui t’a décidé à accepter ce nouveau poste ?

Le rôle du gestionnaire m’attirait depuis mon entrée dans le département. Un poste clé pour le développement de la bannière et l’expérience client. Un nouveau défi qui me permettait d’influencer la réflexion stratégique de certaines catégories. Collaborer avec des partenaires d’affaires et les marchands dans le développement de leur plan d’exécution.

Tout ça me fascinait et m’intéressait depuis longtemps !

Quels ont été les enjeux que tu as rencontrés dans cette nouvelle fonction ?

Puisque les résultats arrivent rapidement, il y a un stress qui s’installe. J’ai dû m’organiser pour mettre mes efforts sur la production de plans de commercialisation efficace, croitre mes connaissances du marché de mes catégories, développer mes habiletés en négociation, et élaborer des analyses qui me permettaient de suivre les performances de mon bureau.

Quels ont été tes premiers bons coups comme gestionnaire ?

Mon sens des affaires et mon approche avec mes partenaires et les marchands m’ont permis de reconnaître rapidement les opportunités et de bâtir des plans stratégiques gagnants permettant d’atteindre des croissances importantes et de faire connaître de nouvelles approches.

En appliquant la gestion par catégorie, j’ai élaboré des plans permettant de modifier le rôle de certaines catégories et /ou marques dans le plan stratégique de la bannière, et ainsi bâtir de nouvelles offres pour les consommateurs.

Mon investissement, ma motivation et mon intégrité m’ont permis d’accéder à un poste de direction assez rapidement. C’est après seulement 3 ans comme gestionnaire de catégorie, que l’on m’offrait un poste de directrice de mise en marché. Ouf ! Soudainement, je devais gérer une équipe, mes anciens collègues ! 

Ce nouveau rôle m’a apporté plusieurs nouveaux défis, tu ne deviens pas gestionnaire de catégorie sénior, mais plutôt un visionnaire long terme, un leader qui doit prendre en charge toute la gestion de son secteur, administrative et stratégique. Tu dois développer rapidement une bonne communication, pour aider davantage ton équipe à structurer leur travail et adhérer aux plans stratégiques de l’entreprise.

Qu’as-tu appris d’important au sujet de cette fonction ?

Beaucoup de choses… ce poste m’a permis de développer plusieurs compétences :

  • Développer une pensée stratégique
  • Négocier des ententes
  • Commercialiser des produits
  • Gérer des budgets
  • Gérer des ressources humaines
  • Communiquer
  • Gérer des projets

Selon toi, quelles sont les qualités de base d’un bon gestionnaire ?

  • L’écoute
  • La gestion du stress
  • Une communication / transparence
  • La capacité à rebondir rapidement
  • Stimuler l’engagement au service des résultats
  • Avoir du leadership
  • Avoir de l’humilité
  • Être visionnaire
  • Être intègre

À quoi un gestionnaire doit faire attention lors de sa prise de poste ?

Pour devenir un bon gestionnaire, il est important d’acquérir les connaissances requises pour bien accomplir son travail. Il faut savoir planifier et organiser son temps afin de maximiser ses efforts vers des résultats concrets.

Il est important de s’appuyer sur l’expérience des autres pour développer nos connaissances. Entamer notre nouveau défi sur une base solide qui nous fera grandir rapidement et augmenter la confiance en soi.

Bâtir son nouveau rôle sur des valeurs professionnelles, telles que le travail d’équipe, le respect et l’attitude positive.

Pour conclure, mes valeurs professionnelles, mes connaissances élargies, mon expérience dans le développement des affaires, ma maîtrise de la commercialisation et l’exécution, m’ont permis de devenir un gestionnaire plus efficace.

Vous aimeriez en savoir davantage sur le parcours de Isabelle ou connaître son service professionnel ? Vous pouvez la contacter ! Elle sera heureuse de vous supporter ! 

Recommended Posts

Laisser un commentaire

A.J. Derby Jersey gestionnaire motivation