Petite histoire personnelle et mes souhaits pour les Fêtes et pour tout le temps!

 dans Non classé

Pour Noël, j’ai envie de partager avec vous une petite histoire qui m’est arrivée cet automne. Une belle histoire! Il en faut quelquefois pour donner de l’espoir…

J’ai écris ces lignes en novembre au moment où je quittais Montréal pour me rendre à LaSarre animer un gala. Partir est toujours un moment intense pour moi. Cela marque la fin de quelque chose et le début d’autre chose…

Un départ

À chaque fois que je quitte ma famille pour un contrat à l’extérieur, c’est un moment propice pour prendre du recul sur la maman que je suis. C’est plutôt logique… Mais à chaque fois, c’est comme un deuil, surtout quand je m’apprête à prendre l’avion… Je n’aime pas particulièrement prendre l’avion mais j’aime quand même mieux cela que rouler 8 heures de temps en voiture !

Alors, j’ai des images de fatalité, de mort, des pensées négatives comme « l’avion va s’écraser ! »… Je ne donne pas trop de pouvoir à cela car je vivrais une terrible angoisse… Je décide de faire confiance.

Néanmoins, je pense à ces deux êtres que j’ai mis au monde et je suis prise de vives émotions. Instantanément, je les vois dans leurs plus belles qualités. Je les revois petits avec toute leur belle naïveté et leur désir de mordre dans la vie.

Je revis les émotions de grand bonheur qu’ils m’ont fait vivre intensément. Je ressens aussi les émotions négatives que j’ai pu leur faire subir avec le déploiement de ma colère, démesurée parfois… Et là, je me sens mal.

Aujourd’hui, 5 novembre, même phénomène… Je quitte pour Rouyn-Noranda et je prends l’avion…

Mais, je suis accompagnée d’un livre que je commence qui s’intitule : « Le miracle » de Christine Michaud.*

Une rencontre

J’ai rencontré Christine Michaud lors d’une conférence qu’elle donnait dans un événement en Estrie et je suis tombée sous le charme de cette femme inspirante. Elle parle de synchronicité et je crois avoir vécu un de ces moments lors de notre rencontre. Voici l’Histoire, je reviendrai à mes enfants après.

J’allais à cet événement pour faire du réseautage dans le but de développer mon réseau de contacts en Estrie. À titre de « jeune femme d’affaires » je participe à ce genre d’événements. Il était organisé par le réseau FEMMESSOR Estrie en partenariat avec le Salon Féminin Pluriel. L’événement comportait 3 conférences : Christine Michaud, Mitsou et la femme d’affaires Anne Marcotte. Christine était la première.  À la fin de sa conférence, nous nous sommes saluées et avons échangé un peu car nous nous étions reconnues. Elle était à une table sur laquelle il y avait ses livres à vendre et elle rencontrait les femmes présentes.

La retenue

J’hésite toujours avant d’acheter les produits dérivés des personnes que j’entends en conférence. Je me dis : « t’as pas besoin de ça, t’as pas d’argent, tu ne le liras pas… » J’ai également peur, c’est bien étrange, de passer pour une « groupie »… Comme je suis un peu connue et que nous avons les mêmes relations, je ne veux pas avoir l’air de quelqu’un « qui a besoin d’aide ! ». Alors, j’ai seulement feuilleté ses livres et je suis allée me rassoir pour entendre la prochaine conférence.

Derrière moi, il y avait une femme qui avait acheté environ 8 livres de Christine! Étonnée, je lui demande pourquoi elle s’en est procurée autant. Elle me dit que ce sera ses cadeaux de Noël et qu’elle en a profité pour les faire dédicacer aux personnes désignées. J’ai trouvé que c’était une belle idée. J’ai demandé à la dame si je pouvais feuilleter le livre « Sexy, zen et happy » et je suis tombée sur les titres des chapitres suivants: « La floraison » et « La maison ». Ces deux mots m’ont interpellés. Ce sont des mots qui me ressemblent… J’ai décidé d’aller acheter son livre.

La connexion

En m’assoyant avec Christine, j’ai vécu un vrai moment de joie. Nous avons eu ce dont elle parle souvent, une connexion. J’étais moi-même étonnée, pas certaine que cet élan affectueux et sincère de sa part m’était destiné. Vous savez, comme quand quelqu’un nous regarde et qu’on se retourne en croyant que cette personne regarde quelqu’un derrière nous? Heu… Moi ? C’est vraiment à moi que tu t’intéresses avec autant de chaleur ?

Je ne crois jamais que je mérite autant d’amour ou d’attention… J’ai appris à être autonome, même dans l’amour. J’ai appris à n’attendre rien de la part d’autrui. C’est pourquoi je suis si étonnée quand je reçois toute cette belle attention ! Surtout d’étrangers. Encore plus d’étrangers qui m’inspirent ! Et soudain j’ai le sentiment que je suis une élue. Et j’ai l’élan de remettre au centuple.

Nous avons échangé nos coordonnées et avons depuis, pris contact par les réseaux sociaux. Nous restons connectées. Nous sommes devenues des amies, tout simplement.

Depuis cette rencontre, j’attendais le moment où j’aurais le temps de plonger dans cette lecture. J’ai donc commencé ce matin, en route vers Rouyn, pas d’enfants à prendre soin et un peu de temps… Dans son livre « Le miracle », elle parle de pleine conscience et de présence au moment présent.

Un souhait

Ces enseignements sont touchants et me donnent l’impression qu’il y a là quelque chose d’essentiel. Cela m’inspire et me donne le goût d’aller plus loin dans cette quête. Comme être humain. Comme formatrice car je crois avoir la mission d’accompagner les gens en entreprise pour tendre vers plus de satisfaction au travail. Je le fais via mon entreprise, Hémisphère Formation.

Mais surtout comme maman. Cette lecture m’amène à me poser des questions importantes au sujet des valeurs que je transmets à mes enfants qui sont fragiles et en pleine croissance. Quels sont les enseignements que je leur donne pour qu’ils puissent un jour, être en mesure de reconnaître le bon et le beau ? Pour qu’ils soient heureux et fiers de ce qu’ils sont ? Pour qu’ils sachent se tenir debout!

Je réalise que mon désir le plus ardent est de guider ces deux individus à développer leur plein potentiel. Comme je suis en relation avec eux au quotidien, j’ai la chance de pouvoir les accompagner convenablement mais en même temps, il y a justement ce quotidien lourd qui bloque certaines possibilités, ces multiples patterns intégrés car mes enfants ne sont plus des touts petits… Plusieurs habitudes ont été prises au cours des douze dernières années et c’est difficile à modifier.

Une responsabilité

C’est alors que je réalise que ma responsabilité est de modifier intérieurement certaines de mes perceptions et à l’extérieur certains de mes comportements. Même si mes enfants sont déjà adolescents, ils seront témoins que l’humain est en cheminement continu et qu’il peut se transformer positivement. Tout n’est pas perdu… Parfois, on se sent découragé, « j’ai manqué mon coup », « y’a plus rien à faire… ».

Il faut s’entourer de personnes positives et s’équiper d’outils pour croître en beauté.  Il y a assurément encore quelque chose à faire!! Mais surtout, il n’y a pas d’âge pour apprendre.

En ces temps de recueillement, de rencontres familiales, de câlins, de festivités et d’échanges, je vous souhaite de vivre des moments de connexions profondes avec ceux que vous aimez et aussi avec ceux que vous ne connaissez pas encore !

Et j’ose émettre le souhait que cela soit possible en tout temps pour que la magie entre humains opère, peu importe le moment de l’année!

C’est le souhait que j’ai pour 2016!

Joyeuses Fêtes!

* Christine Michaud est écrivaine, conférencière, animatrice et chroniqueuse à la télé. Actuellement, elle co-anime l’émission « Ma liste à moi » à TVA. Auteure des best-sellers: C’est beau la vie, Encore plus belle, la vie!, Sexy Zen et Happy et Le Miracle (éditions Un monde différent), Christine a également publié le Petit cahier d’exercices pour attirer à soi bonheur et réussite ainsi que le Petit cahier d’exercices pour être sexy, zen et happy (éditions Jouvence). Un livret de Billets douceur a aussi été publié aux éditions Le Dauphin Blanc.
Billets récents

Laisser un commentaire

Bonne nouvelle!

Tous nos services sont maintenant offerts en ligne. N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus!