Prendre soin de ses employés, luxe ou nécessité?

 dans Gestionnaire, Motivation au travail

Qu’avez-vous fait dans les derniers mois pour plaire à vos employés? Oui, c’est bien la question que je pose! 

Ou, quels gestes avez-vous posés dernièrement pour montrer à vos employés que vous les appréciez? Qu’ils sont importants pour vous? Comment leur avez-vous dit qu’ils étaient précieux pour votre organisation? Que s’ils n’étaient pas là, vous seriez dans le pétrin? Leur avez-vous donné de l’appréciation? 

C’est bien là qu’elle prend tout son sens, la marque employeur!

Bon! Une autre affaire!! Encore une idée pour mettre une pression supplémentaire sur les dirigeants d’entreprises. C’est quoi ça? 

Le concept n’est pas si jeune. Il existe depuis les années ’90. Il s’agit d’une démarche qui utilise des techniques de marketing appliquées aux ressources humaines avec l’objectif d’attirer et de retenir les meilleurs employés. 

Dans les années 2000, elle est devenue à la mode chez les visionnaires qui percevaient l’éventuelle pénurie de main d’oeuvre qui s’annonçait. 

Et vous, en aviez-vous entendu parler? 

Si oui, l’aviez-vous considéré pour votre organisation? Oui? Non? Pas assez? Pas si simple, voyez-vous… 

C’est quoi, la marque employeur?  

D’abord, il y a plusieurs descriptions de la marque employeur. Les éléments clé qui ressortent sont:       Pour réussir à créer une bonne marque employeur il faut:  

  • Mesurer la cohérence à 4 niveaux: harmoniser et optimiser les forces vives, favoriser l’attraction et la fidélisation des ressources, créer un climat ouvert au dialogue et à l’innovation, et pérenniser l’entreprise.
  • Au chapitre des relations avec les fournisseurs, les clients, les actionnaires et les employés, il s’agit de déterminer si le discours et l’image véhiculés auprès de ces différents acteurs sont les mêmes et s’ils respectent les valeurs qu’affiche l’entreprise.
  • Dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre, l’objectif principal consiste à faire un bon jumelage entre l’employé – ses besoins, ses attentes, son expérience, sa formation, sa personnalité – et l’employeur – ses besoins, la nature du travail, son secteur d’activité, ses valeurs, sa culture, son identité – afin d’optimiser la relation qui les unit.
  • L’engagement indéfectible de la direction du début à la fin du processus de développement de la marque. 
  • La satisfaction des employés doit être maximale.                                                                                                 (Réf.: http://www.lafond.ca/articles/la-marque-employeur-2.html)

Une entreprise comme Sid Lee, chef de file dans bon nombre d’initiatives novatrices ces dernières années, est un bon exemple d’application de la démarche en profondeur. Résultat: on se bouscule au portillon pour travailler pour le géant. Mais, vous ne faites peut-être pas partie d’une entreprise qui carbure à l’innovation…

Et vous?

Vous ne faites peut-être pas partie d’une organisation qui peut se permettre d’investir beaucoup dans ce genre de démarche… Vous êtes peut-être une PME, 10 à 50 employés, en transition de direction, par exemple? Vous êtes une petite entreprise en pleine expansion? Ou vous reprenez la direction de l’entreprise familiale? Ou vous êtes  une jeune entreprise qui a toujours investie dans la production en mettant de côté les RH pour des raisons de survie? Ou quoi encore? Quelle est votre position? Une chose est claire, investir dans votre marque employeur n’est pas (ou n’était pas) une priorité pour vous jusqu’à tout récemment. Mais, les temps ont changé. Dans les circonstances actuelles… ça y est, vous y goûtez… Il n’y en a plus d’employé disponible pour remplir votre pay roll… 

Comment une PME au Québec peut, aujourd’hui, en 2018, investir dans sa marque employeur sans avoir l’impression qu’il est trop tard? 

Mon opinion: en investissant TOUT DE SUITE dans vos employés!

  • Avant de définir votre image de marque;
  • Avant d’investir dans des nouvelles installations;
  • Avant de développer d’autres marchés;
  • Avant même de redéfinir votre identité;

Commencez par investir temps, argent et énergie sur la matière première qui est là, présente sur le plancher, en chair et en os.

Vos employés sont vos meilleurs ambassadeurs! 

Un employé heureux fait rayonner son bonheur autour de lui et crée l’envie dans son entourage! Tout le monde voudra travailler pour vous!

Oui, je le veux mais… comment faire? 

Non, ne vous garrochez pas chez Canadian Tire acheter des tables de ping pong et de baby foot. 

Non, il n’est pas nécessaire de dépenser des sommes astronomiques sur des cadeaux et autres gogosses pour afficher vos couleurs. Si votre employé n’aime pas l’organisation, le dit cadeau se retrouvera rapidement dans le bac de recyclage… Et vous aurez gaspillé trop d’argent… encore! 

Mes trucs: 

  • Prenez le temps de les écouter. Ça veut peut-être dire de vous rendre sur le plancher pour les rencontrer. Il y aura des moments de gêne, certes, mais ô combien porteurs! 
  • Faites passer un questionnaire de satisfaction: cet outil peut être très révélateur! ATTENTION: ne mettez pas les commentaires sur la tablette, tenez-les en considération! Si vos employés prennent la peine de mentionner leurs insatisfactions, ils s’attendent à des changements de votre part! 
  • Tenez les au courant de vos projets: rien de mieux pour assurer la mobilisation des troupes que de les mettre dans le coup! Et au contraire, il n’y a rien de pire pour assurer une perte de production que l’annonce de changement quand tout est déjà fait… L’insécurité se pointe et c’est compréhensible. 
  • Offrez-leur des activités régulièrement: il est certain qu’offrir des retraites corporatives est une formidable façon de créer de la rétention. Malheureusement, ces activités sont plutôt offertes aux équipes de gestion et les employés plancher sont laissés pour compte. Les activités de mobilisation n’ont pas à être luxueuses et démesurées. Elles peuvent se faire en milieu de travail, dans le cadre de dîners communautaires ou de 5 à 7 par exemple. 
  • Allez plus loin: créez un comité-employé qui organise les activités. En leur faisant confiance, votre équipe se fera un malin plaisir à organiser des activités diversifiées pour le groupe. Et vous, vous aurez créé une ambiance harmonieuse et déclenché de la mobilisation. 
  • Mouillez-vous! Vous êtes le chef. Vos employés apprécieront de vous voir vous mobiliser pour eux.

Développer votre marque employeur passe par le développement de votre relation avec vos gens. Cette relation, basée sur la sincérité de votre intention, la transparence de votre besoin, la confiance que vous mettez en votre personnel sera assurément bénéfique à votre organisation.

Vous n’êtes pas à l’aise? Soyez courageux! 

Vous n’êtes pas seul à gérer? Mettez votre équipe de direction dans le coup. Elle aussi doit embrasser cette façon de voir les choses et elle doit prédominer sur vos ambitions personnelles. 

Selon moi, c’est la meilleure façon de développer l’attachement de vos employés à votre entreprise et ainsi, garder vos meilleurs talent à votre service. 

Allez! Courage! 

Vous désirez voir ce qui peut être fait? Contactez-moi! Déjà, le premier pas sera fait! ;-))

Billets récents

Leave a Comment

gestionnaire motivationMotivation au travail, rôle à jouer, gestionnaire